Obsolescence : Matériel et supports informatiques

Introduction
L'obsolescence rapide du matériel informatique est une constante de ce secteur depuis son éclosion il y a plus de 50 ans. La puissance, la vitesse, l'efficacité ou la valeur obtenue par coût unitaire se sont multipliées par dix ou cent pour chaque tranche de quelques années, en ce qui concerne la vitesse des processeurs, la densité des puces de mémoire, la capacité des dispositifs de stockage, la vitesse de traitement vidéo et le débit de transmission des données.

Une évolution aussi spectaculaire a pour effet d'accélérer l'obsolescence. Les nouveaux ordinateurs remplacent les anciens non seulement parce qu'ils sont plus rapides, plus productifs et ont une capacité plus grande (ce qui constitue en soi autant de bonnes raisons de faire une mise à niveau), mais aussi parce qu'ils permettent un saut qualitatif dans les fonctions qu'ils peuvent accomplir. Des domaines entiers d'utilisation de l'informatique, ainsi que les logiciels et les formats de fichier avec lesquels ils ont été mis en œuvre, n'existeraient pas aujourd'hui si le matériel informatique n'avait pas progressé à un tel point. Mentionnons par exemple la conception assistée par ordinateur, l'imagerie numérique, la production de documents audio et vidéo, la simulation, ainsi que les interfaces graphiques de navigation dans le Web.

L'apparition de nouveau matériel informatique ouvre donc la porte à des logiciels nouveaux et améliorés, ce qui entraîne l'obsolescence de logiciels et de formats de fichier existants. Les logiciels récents ne fonctionnent pas dans les anciens ordinateurs, ce qui accentue l'obsolescence du matériel. Parallèlement à cela, le nouveau matériel vient avec des technologies nouvelles telles que des connexions d'unités périphériques (par exemple, les ports Firewire et USB ont remplacé les ports série RS-232 et parallèle Centronics) et des dispositifs de stockage (par exemple, les clés USB et les disques compacts remplacent les disquettes). Ces changements forcent l'abandon d'anciens périphériques et des ordinateurs avec lesquels ils sont compatibles.

Types de supports numériques de stockage
La nature du support physique de stockage des données numériques constitue un défi majeur pour la conservation d'un contenu numérique. La grande variété de types de supports, leur obsolescence souvent rapide en raison de l'évolution technologique et leur vulnérabilité à la dégradation physique contribuent toutes à ce défi.

Les supports numériques de stockage couramment utilisés se répartissent en trois catégories : les disques, les bandes et les supports à semi-conducteurs. Chaque catégorie se subdivise en plusieurs niveaux de sous-catégories, qui comprennent des dispositifs intégrés (où le lecteur et le support forment une seule unité) et des supports amovibles.

Disques
Magnétiques (rigides fixes)
Magnétiques (amovibles)
  Cartouches de disques rigides
  Disquettes
  Disques zip, jaz, etc.
Magnéto-optiques (à écriture unique, à lecture-écriture)
Optiques (à lecture seule, à écriture unique, inscriptibles, à lecture-écriture)
Bandes
Bobines
Cassettes
Cartouches
Semi-conducteurs
Cartes mémoires CompactFlash, modules de mémoire MemoryStick, modules de mémoire SmartMedia (mémoire d'appareil photographique numérique)
Clés ou modules de mémoire USB de divers types (stylos, porte-clefs et modules portatifs divers de stockage, d'une capacité allant jusqu'à 2 Go)
Lecteurs Flash (IDE et SCSI) faisant appel à des modules de disque rigide, souvent pour des utilisations industrielles ou militaires dans des conditions difficiles de température, chocs, poussière, etc. (capacité allant jusqu'à 61 Go)

Réduction de la taille des disquettes

Tendances qui favorisent l'obsolescence 
Plusieurs tendances technologiques favorisent l'obsolescence des supports de stockage. La Chambre des horreurs illustre bien ces tendances :

Diminution des dimensions physiques
>> disques rigides (de 24 po [61 cm] à 1 po [2,5 cm] en 40 ans)
>> disquettes (de 8 po [20 cm] à 5,25 po [13 cm] à 3,5 po [9 cm] en 10 ans)
>> supports optiques (de 14 po [36 cm] à 2 po [5 cm] en 20 ans)

Augmentation de la capacité
>> disques rigides (de 5 Mo à 400 Go, 1 To prévu d'ici 2007)
>> cartouches de bande (bientôt des cartouches de 1 To)
>> supports optiques de 12 cm (de 650 Mo à 54 Go, 100 Go prévus d'ici 2007)

Baisse du coût unitaire
>> disques rigides (baisse la plus rapide)
>> cartouches de bande
>> supports optiques (baisse la moins rapide)

Autres tendances plus variables selon les supports
>> fiabilité (généralement en progrès)
>> fragilité (variable)
>> stabilité (généralement en progrès)
>> temps écoulé avant l'obsolescence (variable)

 Ressources à consulter