Choix des actifs à conserver

Viabilité organisationnelle

Les objets numériques peuvent être complexes et avoir des frontières changeantes ou mal définies. Ils peuvent être éphémères ou évoluer. Leur valeur à long terme est difficile à prévoir.

 Les organisations investissent dans l'avenir des actifs numériques qu'ils choisissent de conserver. Ces décisions doivent être éclairées, cohérentes, réévaluées dans le temps et documentées. Il faut élaborer des protocoles de sélection pour évaluer l'intérêt des actifs pour l'organisation.Choix des actifs à conserver

0101 À mesure qu'on les utilise, il faut continuer de développer et de raffiner les protocoles et les outils qui soutiennent la sélection des actifs numériques à conserver. Qu'il s'agisse de critères d'évaluation en archivistique, de critères de sélection en bibliothéconomie ou de critères d'acquisition en muséologie, tous sont à la base d'outils de sélection fondés sur des règles. Une fois les décisions prises quant aux critères, les outils de l'entité Entrées doivent être prêts à les appliquer.

$$$$ Les organisations doivent investir avec discernement dans les actifs numériques qu'ils choisissent de conserver à long terme. Certains objets numériques peuvent être plus difficiles — et donc plus coûteux — à conserver si leurs créateurs ne respectent pas les normes, choisissent des formats nouveaux ou qui n'ont pas fait leurs preuves, se fient beaucoup à des logiciels complexes pour la lecture et l'interprétation des objets, ou négligent d'inclure une documentation suffisante dans les archives numériques. Si l'on néglige de tenir compte du temps et des coûts nécessaires pour corriger de telles lacunes, on risque d'être confronté à des coûts de traitement inattendus ou même à l'impossibilité de conserver certains objets numériques.

Exercice
 

1. Votre organisation a-t-elle une politique concernant l'acceptation d'actifs numériques dans le programme de conservation d'objets numériques?

2. Connaissez-vous un outil, existant ou en cours de réalisation, qui permettrait d'automatiser l'évaluation et la sélection de contenu numérique?